Date de Publication : 22/05/2020 Type de Document : Rapport de situation Source : Ministère de la Santé Description :

  • rapport de l'épidémie à la MVE dans les provinces de l'Ituri, du Nord et Sud Kivu en date du 21 mai 2020.
  • Aucun nouveau cas confirmé de maladie à virus Ebola (MVE) n’a été rapporté en date du 21/05/2020, et ceci pour le 24ème jour successif.
  • Depuis la résurgence de l’épidémie le 10/04/2020, 7 cas confirmés ont été répertoriés dans les aires de santé de Kasanga, Malepe et Kanzulinzuli, zone de santé (ZS) de Beni. Quatre d’entre eux sont décédés, incluant 2 décès communautaires et 2 décès survenus au centre de traitement Ebola (CTE) de Beni ; 2 autres cas ont été déclarés guéris. Quant au 7ème cas, il demeure introuvable depuis le 16/04/2020, après s’être enfui de la structure d’isolement temporaire où il a été détecté.  
  • Au total, 3 462 cas (3 317 confirmés et 145 probables) ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie dont 2 279 décès, soit une létalité globale de 66%.  
  •  La létalité parmi les cas confirmés reste égale à 64% (2 134 décès/3 317 cas confirmés).  
  •  L’effectif des agents de santé affectés par la MVE reste de 171, ce qui correspond à 5% de l’ensemble des cas confirmés et probables enregistrés depuis le début de l’épidémie.
  • Ce 21/05/2020, les activités de vaccination n’ont pas pu être menées à Beni, subséquemment à un soulèvement des membres du groupe de pression Lucha à la suite du meurtre de l’un des leurs. Ainsi, 2 129 personnes, incluant 2 084 à Beni et 45 à Karisimbi, ont été vaccinées depuis la résurgence de l’épidémie le 10/04/2020. Le cumul reste de 303 905 personnes vaccinées depuis août 2018.
  • Au 32ème jour de consultation du mois d’avril, un seul survivant de la MVE a été reçu dans la clinique de Beni, sur 3 guéris attendus. Le cumul est de 779 survivants vus pour le compte du mois d’avril 2020.
  • Toutefois, un échec aux swabs et enterrements dignes et sécurisés (EDS) a été enregistré, en l’occurrence à Oicha, sur les 49 alertes répertoriées, soit une proportion de 2%.
  •          Dr Patrick Nicaise KINKANI NSIMBA.MD.MPH


Urgence :
Riposte de la MV Ebola 10